GPV - Vaulx-en-Velin GPV

  1. Accueil
  2. Cadre de vie et renouvellement urbain
  3. GSUP

GSUP

La Gestion Sociale et Urbaine de Proximité (GSUP) est au cœur des enjeux de la Politique de la Ville pour améliorer le cadre de vie des habitants et favoriser leur participation à la gestion de leur quartier.
Elle constitue l’ensemble des actes qui concourent au quotidien à un cadre de vie de qualité et à l’amélioration du vivre ensemble.
Elle est ainsi un des leviers de la réussite humaine de la Politique de la Ville.

Historique

DSC_7776© Laurence Danière 2011

La démarche est ancienne sur Vaulx-en-Velin, la première convention ayant été établie en 1995, avant même la note de cadrage de la Direction Interministérielle à la Ville de 1999, faisant du territoire un site pilote à l’échelle nationale. D’un contexte initial d’enjeu de lutte contre la vacance par la revalorisation du cadre de vie porté par les bailleurs sociaux, le partenariat s’est progressivement élargi pour traiter les problèmes de gestion en transversalité et a permis de décliner des démarches territoriales sur l’ensemble des quartiers et favoriser l’implication des habitants dans l’amélioration du fonctionnement au quotidien.

Convention GSUP 2017-2020

Une nouvelle convention GSUP / TFPB 2017-2020, annexe à la convention locale d’application du Contrat de Ville a été validée par les différents partenaires en avril 2017 et délibérée en Conseil Municipal du 18 mai 2017. Elle est issue d’un travail partenarial (plusieurs commissions et ateliers thématiques, diagnostics en marchant sur les différents quartiers prioritaires) qui s’est déroulé sur un an et demi ; elle était co-animée par les chargés de mission du GPV, d’ABC HLM et de la DDT. Elle sera également annexée à la présente convention de renouvellement urbain.

Les Orientations

1/ Renforcer les fondamentaux de la qualité de service en mobilisant en priorité les moyens de droit commun

  • Renforcer et poursuivre la professionnalisation du personnel de proximit
  •  Poursuivre l’amélioration de l’entretien et de la propreté
  • Optimiser les dispositifs de tranquillité publique et résidentielle, en lien avec le CLSPD

2/ Développer des actions innovantes autour du « S » de la GSUP

  • Rendre les habitants acteurs de l’amélioration de leur cadre de vie
  • Développer les supports d’insertion sociale et professionnelle
  • Favoriser la maîtrise des charges et les économies d’énergies, et contribuer au développement durable

3/ Définir un plan d’action partenarial pour 7 quartiers ciblés prioritaires

Ainsi, parmi les 14 quartiers, 7 d’entre eux ont été identifiés comme prioritaires du point de vue des questions touchant au cadre de vie : Grappinière, Noirettes, Cervelières / Sauveteurs, Mas du Taureau / Pré de l’Herpe, Vernay / Verchères, Barges / Cachin.

Concernant les 7 autres, ils restent en situation de veille.

  • Améliorer la veille territoriale et la contribution au diagnostic
  • Contribuer à la mise en œuvre de projets territoriaux

 

Afin de répondre à cet enjeu, des États de Lieux Croisés sont organisés chaque année sur chacun de ces quartiers. Il s’agit de diagnostics en marchant associant habitants et usagers des territoires ainsi que les différents services ou institutions gestionnaires (Ville, Métropole, bailleurs, copropriétés)

En savoir plus

↑   Retour en haut de la page   ↑