Cervelières Sauveteurs

Des copropriétés revalorisées

Construites dans les années 70, les copropriétés des Cervelières Sauveteurs ont connu les mêmes difficultés que d’autres quartiers du grand ensemble vaudais (vieillissement prématuré du bâti, problèmes d’entretien, espaces extérieurs peu qualifiés, ...) et qui ont débouché, au cours des années 90, sur une forte dévalorisation du patrimoine immobilier. Face à ce constat, les collectivités territoriales se sont mobilisées : Une OPAH (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) puis un Plan de Sauvegarde Immobilière ont permis d’aider les copropriétaires.

Des immeubles rénovés grâce à l’aide aux travaux

 

Un système de subventions

Il a permis de fortement financer des travaux, qu’ils soient votés collectivement au niveau de la copropriété ou engagés individuellement par les copropriétaires. Les objectifs fixés par le Plan de Sauvegarde Immobilière ont été largement atteints et ont même nécessité une participation plus importante que prévue de la part des partenaires financiers.

Parties communes

Plus de 7,5 millions d’euros de travaux (soit 5245 € par logement) ont été engagés sur les parties communes des copropriétés. Ils ont été financés à hauteur de 73% par l’Agence Nationale de l’Habitat, la Région Rhône Alpes, le Grand Lyon et la Ville de Vaulx-en-Velin.

Amélioration des logements

171 copropriétaires ont bénéficié de subventions pour mener des travaux d’amélioration dans leurs logements. Le coût total de ces interventions a été de 860 000 € (en moyenne 5030 € par logement), subventionné à hauteur de 46,5% par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, le Grand Lyon et la Ville de Vaulx-en-Velin.

Garage-Parkings

Un audit mené en 2007 a conclu que l’ensemble des dix garages-parkings étaient dégradés et nécessitaient des rénovations lourdes et coûteuses (entre 2000 et 4000 € par logement pour des travaux de confortement). Par ailleurs, si l’analyse des statuts juridiques de ces ouvrages a permis de clarifier le fait que les parkings sont privés, elle a aussi pointé la complexité des processus décisionnels.

 

Des situations d’impayés en partie résolues

Un marché immobilier revalorisé

Coût et financement du Plan de Sauvegarde Immobilière